Non classé

Michel Guével, maître-verrier

0

En septembre 2019, nous fêtions les 36èmes Journées du Patrimoine à la chapelle Saint-Nicolas de Port-Manec’h.

Ne pouvant être présent pour parler de son art et de ses deux oeuvres présentes dans la chapelle, le maître-verrier Michel Guével nous avait adressé le texte ci-dessous.

La Vague, 2015

Vitrail « la Vague », Port-Manec’h, 2015

Quand j’étais enfant, j’habitais Pont Aven. C’était la guerre et nous n’avions pas le droit de voir la mer. Et puis la guerre finie, nous sommes allés à Port Manec’h.

Cela a été une révélation, un enchantement : l’odeur des troènes en fleurs, la rivière, l’océan, la lumière, la plage, la chapelle.

Depuis ce jour, j’ai gardé une affection particulière pour ce petit morceau de Bretagne béni des dieux.

Et quand l’on m’a demandé un vitrail, je l’ai conçu comme une ode au pays, à l’océan qui a modelé l’âme bretonne, à la vague symbole de vie, d’énergie, aux paysages de la région, à la rivière l’Aven, à cette opposition constante entre la générosité, la tendresse, la force de la végétation et ce granite partout présent représentée dans une bordure, avec des entrelacs celtiques qui tissent et lient les deux éléments.

La technique utilisée est la dalle de verre, beaucoup pratiquée par notre famille, pour sa force, la beauté de sa matière et sa complicité avec la pierre.

Ces verres de matières très fortes ont été fondus dans nos fours et certains bleus s’apparentent au bleu de Chartres.

Ce vitrail est comme un poème en verre dédié à la force, à la beauté du monde, reflet de la présence divine.

Michel Guével

Saint Nicolas, 1997

Vous pourriez aussi aimer

Commentaires

Les commentaires sont fermés

Plus dans Non classé