ActualitéLa vie quotidienne à Nevez

Mystères et légendes : La pie morte du Heznant

0

C’était au XVème siècle. Le château du Heznant était en construction au bord de l’Aven. Il commençait à avoir l’allure caractéristique que nous lui connaissons aujourd’hui, mais il était loin d’être achevé, ainsi que son architecte l’entendait. 

La future héritière était en visite sur le chantier. La jeune fille trouva sur son chemin, au pied du donjon, une pie inanimée.

Son innocence infinie ne lui permit pas de comprendre ce qu’elle voyait. Ayant questionné les compagnons qui étaient présents, on lui expliqua que la pie était morte et qu’elle ne s’élèverait plus jamais dans les airs.

La vue de cette pie révéla à la jeune héritière du Heznant la fin de toutes choses et sa propre destinée.

Emile Jourdan « Les ramasseurs de coquillages » 1927 (devant le château du Hénan) – Collection particulière

Âme trop élevée pour se contenter de l’apparence trompeuse du bonheur éphémère que procure la richesse, elle fit arrêter aussitôt les travaux de construction du château, et, raconte-t-on, dans le frou-frou de sa robe de brocart vert lamé d’or, elle s’en fut tout droit au Carmel de Quimper. On n’a pas gardé la mémoire du nom de cette jeune fille.

C’est ainsi que l’aile droite du château ne fut jamais construite.

Vous pourriez aussi aimer

Commentaires

Les commentaires sont fermés

Plus dans Actualité