ActualitéLa vie quotidienne à Nevez

Le téléphone à Nevez

0

Le téléphone n’arrive pas vite à Névez. C’est vrai qu’il faut des poteaux, des lignes, des « bureaux du téléphone » et des « opérateurs ou opératrices », sans compter les appareils à installer chez les abonnés ! 

Lorsque le premier « annuaire des abonnés aux réseaux téléphoniques » parait en 1896, le Finistère ne comprend que des abonnés de Brest. Les réseaux téléphoniques se déploient – comme pour bien d’autres domaines – à partir de Paris, en fuseaux et en cercles concentriques. C’est dire que les communes les plus éloignées et les moins peuplées ne bénéficieront de l’innovation que tardivement.

En 1900, les choses n’ont pas changé. Il faut attendre 1910 pour que 2 privilégiés soient abonnés au téléphone, à Pont-Aven : Julia Guillou de l’hôtel Julia et M. Bergé, entrepreneur. 3 autres à Riec et seulement 2 à Concarneau. L’année suivante un 3ème abonné à Pont-Aven : Me Penfold de Nizon.

Téléphone Marty
Modèle Marty dit le moulin à café

A la veille de la Grande Guerre, ça y est : Névez est raccordé au réseau, mais toujours pas d’abonné ! Pas même la Mairie… et ça va durer…. En 1914, il y a déjà 7 abonnés à Pont-Aven, 5 à Trégunc et plus que 2 à Riec.

Il faut attendre le lendemain de la guerre pour avoir au bout du fil un Névézien : c’est M. Audigan « Usine – Pointe de Trévignon » … Il a le numéro 1 à Névez. Mais est-ce Névez ? C’est le mystère de l’annuaire. En 1921, on atteint des chiffres considérables à Pont-Aven : 15 ; à Trégunc : toujours 5 ; et à Riec : toujours 2 !

En ces années, à Névez comme dans les autres petites communes, le niveau de service téléphonique est qualifié de « service municipal », ce qui signifie que l’on peut téléphoner en semaine de 8h à midi et de 14h à 18h30. Et pas question de raconter sa vie le dimanche ou les jours fériés : le service n’est accessible que de 8h à 11h : tout ceci s’explique bien sûr car tous les appels n’étaient possibles que par l’intervention manuelle des employés des Postes et Télégraphes. 

A partir de 1926 c’est le boom : 5 abonnés à Névez ; puis 8 en 1929 et 13 en 1930. Et toujours pas la Mairie.

Mais n’allez pas croire que les 5 abonnés névéziens peuvent communiquer vers où bon leur semble : les réseaux ne sont pas interconnectés ; outre les 3 départements parisiens d’alors (Seine, Seine-et-Marne et Seine-et-Oise) ils ont accès à seulement 16 départements de l’Ouest.

En 1927, Chancerelle est remplacé par Bretel comme titulaire de la ligne n°1 ; pour lui aussi il est mentionné Trégunc comme siège de son activité de  «conserverie alimentaire et marée ».

1929
1930

En 1935, on peut, depuis Névez, téléphoner vers tous les départements. Le service téléphonique est dit « prolongé », ce qui veut dire qu’il fonctionne sans interruption de 8h à 21h. Le nombre d’abonnés s’élève maintenant à 21. Le n°6 est attribué à Guillou, boulanger à Raguénès. Pour le 10 (Hôtel Julia), il est précisé que le n° fonctionne en juin, juillet, août et septembre. Les nouveaux abonnés :

  • 14 Costiou, Yves, Commerçant
  • 15 Sellin J.P. Transport automobile
  • 16 Quentel, Jean, Commerçant à Kerdruc
  • 17 Daniélou, Restaurateur à Port-Manech
  • 18 Le Naour, Auguste, Garage à Port-Manech
  • 19 Canévet, J. Transports automobiles Ty-Ru
  • 20 Furic, Adolphe, Boucher Charcutier
  • 21 Louédec, Entrepreneur

En 1939, le service municipal est toujours celui de 1930, et le nombre d’abonnés n’a augmenté que de 9. La Mairie en fait enfin partie. Une cabine publique apparaît à Kerdruc ; elle fonctionne de 8h à 18h. Egalement, un poste d’abonnement public est créé à Croissant-Kervec (Croaz-Hent-Kervec) sur le territoire de Trégunc : un tel poste, installé le plus souvent chez un commerçant, « est mis à la disposition du public pour demander des communications ».

Le plus grand désordre règne dans le raccordement des lignes. Ainsi un habitant de Trégunc sera raccordé à Névez si son domicile est proche du réseau de Névez ; de même, on verra des habitants de Névez raccordés au réseau de Pont-Aven ! 

Pour compliquer les choses, Kerdruc et Port-Manec’h sont des réseaux séparés de Névez depuis 1935, mais certains abonnés de Kerdruc et de Port-Manec’h relèvent du réseau de Névez. On imagine que dans ces conditions, il n’est pas facile de rechercher un numéro de téléphone dans l’annuaire officiel des Postes et Télégraphes. SI l’annuaire classe les abonnés par départements et par communes, il faut vérifier qu’un sous-ensemble de la commune ne dispose pas d’un réseau propre : Dans le département du Finistère, il faut chercher un Névézien à la lettre N comme Névez, mais aussi à la lettre K comme Kerdruc, et à la lettre P comme Pont-Aven et comme Port-Manec’h !

Les nouveaux abonnés :

  • 1 Kloninger (Jean) Ingénieur Keranna Port-Manech
  • 7 Le Ny Constructions maritimes à Kerdruc
  • 22 Décuty (M.)
  • 23 Mairie
  • 24 Tixier (Louis) Port-Manech
  • 25 Le Gall Entrepreneur Bâtiments à Poulloré
  • 26 Lombard Hôtel
  • 27 Ollivier (Francis) Boucher
  • 28 Goux (Dr) Castel-Joli Raguénès-Plage
  • 29 Poste d’abonnement public de Croissant-Kervec

Auxquels s’ajoute un abonné à Port-Manec’h :

• 1 Bignier (M. et Mme André) Ker-cri

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, rien n’a évidemment changé : on compte un abonné nouveau à Port-Manec’h et 2 changements d’abonnés à Névez. Le nombre total de lignes s’élève à 31, soit trois fois moins qu’à Pont-Aven.

Les changements : 

  • 9 Heurté Pharmacien
  • 11 L’Hermitte (René) « Dalmore » Port-Manech

Et le nouvel abonné de Port-Manec’h :

  • 2 Cleisz, Accoucheur des Hôpitaux de Paris

En 1950, 3 cabines publiques sont en service au Bourg, à Kerdruc et à Port-Manec’h, fonctionnant de 9H à 12h et de 14h à 17h en semaine, et le dimanche de 8h à 11h. En outre, 2 Postes d’abonnement public sont installés à Kermen et à Tremorvezen. Au total, il n’y a que 6 lignes nouvelles par rapport à 1946.

Les nouveaux abonnés sur Nevez :

  • 6 Guillou Hôtel – Restaurant
  • 9 Poste d’abonnement public de Trémorvézen
  • 14 Guyader (Joseph) Tissus
  • 22 Auberge Tante Jeanne
  • 30 Docteur Vianney

Les nouveaux abonnés sur Port-Manec’h :

  • 3 Oriet (Mlle)
  • 4 Eeckman (Louis)
  • 5 Krebs Arthur Ostréiculteur Le Poulguin
  • 7 Poste d’abonnement public de Kermen
  • 10 Guichet Commerçant

Une décennie plus tard, le nombre d’abonnés a augmenté pour atteindre 56. Le service téléphonique est « permanent ». La numérotation a changé, mais les 2 réseaux de Névez et Port-Manec’h demeurent, le premier avec un préfixe 1 et le second avec un préfixe 2. L’annuaire classe enfin les abonnés par lieu de résidence, quel que soit le réseau de rattachement.

  • Agence de locations La Générale : 1.28 à Névez
  • Auberge Tante Jeanne : 2.01 à Port-Manech
  • Auberge Ty-Job Restaurant Port-Manech : 1.08 à Névez
  • Berthou Yves Expert maritime, Kerado : 1.28 à Névez
  • Bignier (M. et Mme André) Ker-Cri : 2.01 à Port-Manech
  • Bonhomme Marcel Crêperie, Bourg : 1.31 à Névez
  • Cabine téléphonique de Kerdruc : 1.00 à Névez
  • Cabine téléphonique de Port-Manech : 2.00 à Port-Manech
  • Cadiou (J.) Boulanger Pâtissier : 1.38 à Névez
  • Cariou (Mme A.) Cycles, Motos, Café : 1.12 à Névez
  • Chaume (Jacques) : 2.14 à Port-Manech
  • Cleisz Accoucheur des Hôpitaux de Paris : 2.02 à Port-Manech
  • Coop.  Agricole du Finistère et des Côtes-du-Nord : 1.33 à Névez
  • De Kergos (Vicomte Yves), Manoir du Poulguin : 2.05 à Port-Manech
  • Delcroix-Verley (P.) : 2.09 à Port-Manech
  • Deminuid Treuille de Beaulieu Château du Hénan : 0.69 à Pont-Aven
  • Dervout J. Parqueur de Moules Moulin en Mer : 1.70 à Pont-Aven
  • Docteur Affichard, Kernério : 1.13 à Névez
  • Docteur Menthéour (Fr) route de Raguénès : 1.36 à Névez
  • Docteur Vianney : 1.30 à Névez
  • Drouglazet Yves Boulanger Pâtissier : 2.16 à Port-Manech
  • Eeckman (Louis) : 2.04 à Port-Manech
  • Guillou Hôtel Restaurant Raguénès Plage : 1.06 à Névez
  • Hôtel Restaurant Daniélou : 2.17 à Port-Manech
  • Hôtel Restaurant Le Floch : 1.26 à Névez
  • Hôtel Restaurant Ty-Ru, Taxis : 1.19 à Névez
  • Huon (Fr) Expert immobilier, Assurances : 2.13 à Port-Manech
  • Kerlan J. Pommes de terre, grains : 1.04 à Névez
  • Kerleau (Gustave) Electricien : 1.32 à Névez
  • Kloninger (Jean) Ingénieur Keranna Port-Manech : 1.01 à Névez
  • Lachenays (M.) Auxiliaire médicale Ancienne Gare : 1.37 à Névez
  • Lancien (Kouis) Boucher Charcutier : 1.27 à Névez
  • Laurent Guillaume Boucherie : 1.20 à Névez
  • Le Gall (C.) Boulangerie Alimentation : 1.03 à Névez
  • Le Gall Entrepreneur Bâtiments Poulloré : 1.25 à Névez
  • Le Naour (A.) Cars, taxis : 2.18 à Port-Manech
  • Le Ny Constructions maritimes Kerdruc : 1.07 à Névez
  • L’Hermitte (René) « Dalmore » Port-Manech : 1.11 à Névez
  • Lidec (Mme) Pharmacie : 1.02 à Névez
  • Louédec (Louis) Entrepreneur : 1.21 à Névez
  • Mairie : 1.23 à Névez
  • Masson (Jacques) Photographe : 1.35 à Névez
  • Moules de parc Dervout Louis, Moulin-en-Mer : 0.25 à Pont-Aven
  • Péron (Pierre) Meubles Route de Port-Manech : 1.05 à Névez
  • Phare : 2.06 à Port-Manech
  • Poste d’abonnement public de Kermen : 2.07 à Port-Manech
  • Poste d’abonnement public de Mesmeur : 1.34 à Névez
  • Poste d’abonnement public de Trémorvézen : 1.09 à Névez
  • Pozzy Kerdruc : 1.18 à Névez
  • Presbytère, Bourg : 1.17 à Névez
  • Publier (A.) Ostréiculteur, magasin, expéditions : 1.14 à Névez
  • Quentel (Mme veuve J.) Commerçante Kerdruc : 1.16 à Névez
  • Sellin J.P. Transport automobile : 1.15 à Névez
  • Sinquin (A.) Bières, eaux, gaz, charbon : 1.41 à Névez
  • Tanguy (Mme) Nouveautés, Sports :2.12 à Port-Manech
  • Tixier ‘Mme Vve Kergariou, Port-Manech : 1.24 à Névez

En réalité il faut en retirer les 5 lignes publiques d’où 51 abonnés, parmi lesquels les particuliers ne sont que 10 et tous résidents de Port-Manec’h ou d’un des manoirs : le téléphone est encore en cette année 1959 soit une affaire professionnelle, soit une affaire de privilégiés. 

  • Services publics (Mairie, Phare, Presbytère) : 3
  • Hôtels, Auberges Restaurants 6
  • Commerces alimentaires 7
  • Autres entreprises et commerces : 19
  • Professions de santé : 6
  • Particuliers 10

A noter pour la première fois une publicité dans l’annuaire officiel : celle de l’auberge Ty-Job de Port-Manec’h.

5 ans plus tard, en 1964, on dépasse les 80 abonnés, mais cela reste très faible rapporté à la population, aux entreprises et aux commerces, ainsi qu’aux résidences secondaires. La technologie reste la même : des numéros à 3 chiffres et des demoiselles des postes. Quelques numéros commençant par 0 à Pont-Aven, les autres, toujours 1 pour Névez et 2 pour Port-Manec’h.

En 1970, toujours le téléphone manuel et l’opératrice, mais près de 150 abonnés. On annonce l’automatique pour l’année suivante. Tous les numéros commenceront par 068, suivi de 3 chiffres et précédés d’un préfixe départemental 97. 

Dès 1972, ça change : le préfixe départemental devient 98. Et il reste encore des abonnés numérotés dans le ressort de Pont-Aven (ceux du Hénan, de Kerscaff ou de Brucou) : leur numéro commence par 067.

Le téléphone manuel, recourant aux services d’une opératrice reste en place jusqu’en 1970. Le téléphone automatique entrera en fonctionnement à Névez en 1971 avec un préfixe 97 06 0 auquel sera accolé l’ancien numéro à 3 chiffres.

Vous pourriez aussi aimer

Commentaires

Les commentaires sont fermés

Plus dans Actualité